Google+ Badge

Suivre ce blog par mail

samedi 30 août 2014

un jour de neige en plein été...

En ce moment, je lis de vieux albums américains. C'est fou comme on y retrouve l'ambiance des années soixante et l'idée qu'on a de l'Amérique de cette période-là. Je viens de terminer Cache-cachette  et The Snowy Day  d'Ezra Jack Keats

On imagine aisément le choc que produisirent ces albums:  les personnages sont noirs et ils ne vivent pas dans des quartiers cossus.

Cache-cachette propose une déambulation dans un quartier pauvre, une immersion dans le quotidien d'un petit gars noir. Il a trouvé des lunettes de moto, oui, et ce n'est pas simple de les conserver! (édition du Genévrier en français)

Le second est un cran au-dessus dans doute, c'est l'album qui a valu à l'auteur-illustrateur sa notoriété. Un album magnifique: l'histoire d'un petit garçon noir qui se promène dans la neige. Peut-être que ce mélange de noir et de blanc situe mieux que tout le décor, peut-être aussi que ce petit garçon noir qui foule la neige sur la pointe des pieds est une métaphore à soi seul. Et l'album est une quête dans la neige, une déambulation empreinte d'imaginaire. Un petit garçon, trop petit, pour jouer avec les  plus grands, qui n'a d'autre jeux que de s'inventer une montagne, des anges, des rêves...Et de la neige dans sa poche qui fond inexorablement.
Le vocabulaire est simple, les images esquissent les décors  et on est emporté par quelques mots qui figurent un chemin. C'est sans doute cela le génie de la narration: réussir à conduire le lecteur sans qu'il sache où il va, quelques flocons de neige qui mènent à tout...

Un petit exemple:
"Then he dragged his feet s-l-o-w-l-y
to make tracks.
And he found something sticking out of the snow that made a new track".
On ne sait pas ce que l'enfant a trouvé, on voit des traces sur le sol...et il faut attendre la page suivante.
La narration n'est pas seulement faite d'attentes.
Elle est aussi sauts inattendus, petites ruptures comiques, ou voyages dans un ailleurs...
"He thought it would be fun to join the big boys in their snowball fight, but he knew he wasn't old enough,- not yet"...et que fait-il à la page suivante?
"So he made a smiling snowman".



Bref, un chef d'oeuvre.

vendredi 1 août 2014

Un jour j'irai au bout du monde avec toi...lalalalalala

Parfois les livres sont publiés dans le désordre et c'est aussi cette longue errance qui fait leur charme...

Au mois d'octobre sortira L'allée du bout du monde aux éditions Philomèle. C'est un roman tout à fait spécial pour moi: d'abord parce que c'est le premier roman pour les ados que j'ai écrit mais aussi parce que  c'est à ce texte que je dois d'exercer aujourd'hui ce métier. (oui, je crois que c'est un métier)
J'ai envoyé ce roman à peine terminé (erreur de jeunesse) à une petite dizaine d'éditeurs. J'ai reçu une longue lettre d'une grande  maison d'édition qui m'est très chère et qui m'intimide beaucoup. L'éditeur me demandait des modifications mais il m'encourageait à continuer. Je ne sais pas s'il avait raison, mais c'est ce que j'avais besoin d'entendre. Alors, j'ai repris ma plume pendant plusieurs années...pour finalement l'envoyer dans sa version presque initiale aux éditions Philomèle...parce qu'après réflexion, cette première version correspondait davantage ce que je voulais pour ce texte.

Une odyssée donc pour ce roman,
d'autres livres qui sont nés en chemin avant lui.

C'est aussi un roman particulier parce qu'il est essentiellement symbolique: un roman d'aventures, une histoire d'amour, des lettres, du papier brouillard et des allégories qui fleurissent dans les chemins escarpés. C'est un de ces livres né de nulle part, écrit au fil de la plume, pendant quelques mois d'été, puis d'autres au coin de la cheminée.Un texte picaresque qui vole quelques mots à Scarron, beaucoup au Furetière et certains à Don Quichotte!
Le livre s'inspire de deux personnages qui ont réellement existé, même s'ils ont tout de personnages fictifs. Ils ont vécu au début du 17ème, ont survécu à la guerre civile anglaise, à la fronde, à la maladie...

Vous l'aurez compris c'est un livre qui compte beaucoup à mes yeux.
Merci aux éditions Philomèle de lui donner vie.




Articles les plus consultés

Devenir membre