Google+ Badge

Suivre ce blog par mail

samedi 18 octobre 2014

LA GENTILLE PETITE LOU en classe....

Le prix des lecteurs (pour voir toute la sélection, c'est ici )  propose des idées de séance en classe autour de la Gentille petite Lou. Je les en remercie, car j'ai trouvé cela vraiment intéressant!

Je reproduis ici leur proposition:


PISTES DE LECTURE
Questionner l’illustration de la couverture.
Pourquoi les personnages se sauvent-ils à toutes jambes?
S’agit-il d’une histoire qui fait peur?
Décrire ensuite la maison de Lou. Constater que d’une fenêtre s’échappe un avion en papier. Qui l’a lancé? Lire le premier texte. Appréhender qui raconte l’histoire (Lou). Faire des hypothèses sur son identité. Expliquer l’expression
«un sacré loustic» et constater pourtant que ce personnage s’ennuie.

Sur l’image suivante, observer que l’on voit le pied d’un personnage dans un escalier à droite de l’image (celui de Lou?), invitation à tourner la page. Lire le texte et relever ce que dit la mère des petits voisins (doux comme des agneaux, à croquer). Lire la réponse de Lou page suivante et décrire l’image
. Constater que l’on n’a toujours aucune représentation de Lou. S’interroger: Qui est Lou?
Décrire ensuite la maison des cochons évoquant un château fort (nécessité de se défendre). Sentiment de peur et d’humour mêlés. Anticiper: qui Lou va-t-elle aller trouver ensuite? (se reporter à l’illustration de la couverture et procéder par élimination).
Découvrir, selon la même démarche, la suite de l’histoire en s’interrogeant toujours à propos de Lou. 

À la fin, valider ou infirmer les hypothèses (lesquelles auront pu être dictées par les connaissances qu’ont les enfants des contes évoqués). Le nom de l’héroïne ayant pu aussi y contribuer.
Prolongement:
Présenter plusieurs albums dont certains relatent les contes évoqués dans cet ouvrage. Les trier à partir de ce critère. Faire raconter les contes que les enfants connaissent déjà et lire ou relire, par exemple,
La Chèvre et les sept chevreaux. Relire ensuite La Gentille petite Lou et, avec les plus grands, repérer les mots et phrases qui, comme des petits cailloux, conduisent à la découverte finale.


lundi 13 octobre 2014

Les mots du désert

J'avais écrit, il y a déjà un petit moment, un texte d'album qui se nommait "Les mots du désert". C'était un projet en binôme et l'illustratrice n'avait  pas souhaité le mener à terme.
J'ai retravaillé ce texte qui était assez poétique pour en faire une "poésie".
C'est certainement le genre littéraire que j'affectionne le plus, la poésie, ce que j'écris depuis petite, ce qui m'a toujours accompagnée.

J'ai envoyé ce projet à une petite maison d'éditions dont les livres me font rêver: de beaux livres illustrés à l'encre de chine. La maison s'appelle "S'éditions".
L'éditrice a accepté de publier mon manuscrit. J'en suis d'autant plus heureuse que les illustrations seront plus poétiques que le texte et le livre me fait déjà rêver.
De toutes mes histoires ce sera celle, sans doute, où j'ai pu m'exprimer le plus librement, sans aucune contrainte, juste par amour des mots et des sonorités.

Les images sont d'Agnès Eymond que je remercie pour ces premières propositions qui me touchent beaucoup.






vendredi 10 octobre 2014

Le grand méchant loup...ou la gentille petite Lou

La gentille petite Lou arrive très bientôt en librairie. Un sacré loustic cette Lou....
C'est un album qui pourra, je l'espère, donner lieu à de beaux ateliers en classe: l'histoire joue sur l'intertextualité et les contes évoqués sont bien connus des enfants.
Je me réjouis particulièrement de cette publication aussi parce que le livre est illustré par Rémi Saillard. Et son Corbeau, écrit par Marcus Malte, est un de mes albums préférés...Du coup, c'est presque un conte de fées pour moi...plus que pour Lou!
L'album est sélectionné pour le prix des Lecteurs : en voici une présentation ici.


samedi 4 octobre 2014

Dans mes fourneaux...

En ce moment, je concocte de nouvelles histoires....mais j'ai aussi quelques projets, cuisinés auparavant qui sont toujours dans mes fourneaux. Et, ce sont plutôt des histoires drôles....d'ailleurs, je vais me remettre à écrire des histoires tristes! On écrit tous des histoires qui n'ont pas vocation à être publiées..parce qu'elles abordent des thèmes peu commerciaux, parce qu'elles sont imparfaites, parce qu'elle n'ont pas été envoyées au bon moment, parce qu'elles n'apportaient rien de nouveau à la littérature jeunesse ou parce que l'éditeur a changé d'avis, qu'une collection a été annulée. Mais ce n'est pas évident de faire son deuil...on s'y attache à ses petites histoires.

Le premier vient de me revenir...il devait être publié l'année prochaine et, petit changement de programme, le revoilà...en quête d'éditeur.
Il est illustré par Thanh Portal. C'est un texte qui me tient particulièrement à coeur, parce qu'il parle de cinéma...C'est une araignée qui se fait une toile et il se nomme Irina se fait une toile.


Le second illustré par Thanh Portal  vient aussi de me revenir. C'est une histoire d'amitié...celle d'un enfant qui découvre des ailes dans un grenier, s'envole et rencontre un albatros.


Dans mon grenier, j’ai trouvé
deux immenses ailes.
Elles ne sont pas en tissu,
pas en papier crépon,
elles ne ressemblent pas aux plumes de mon vieil édredon.
Ce sont deux ailes d’oiseau
comme si un phénix les avait oubliées
pendant sa sieste.


Ou qu’un oiseau géant les avait abandonnées
volontairement.


Je les attache à mes bras.
On dirait que des plumes poussent
dans mon dos.

Je m’envole en laissant Néron
mon chat un peu fou
 ouvrir de grands yeux ronds.


Le troisième raconte l'histoire d'un loup qui n'a pas de chance...une nouvelle fois. Il découvre qu'il est le héros d'un conte et déplore que les histoires de loups...finissent mal en général. Le malheureux tente de trouver une fin plus héroïque au célèbre conte, mais il n'est pas assez rusé! C'est aussi un projet avec Thanh.



Dans cette maison délabrée
vit un loup.

Un loup aux dents cariées,
au poil gris,
et aux yeux cernés,
par les années.

Attablé à son bureau, lunettes sur le museau,
Il est concentré.

Dans le silence de la nuit,
Il balbutie : 
« i..l était un..e fois »

Le loup a chipé un livre à la bibliothèque
Un petit livre rouge
Un conte que tout le monde connaît
Sauf lui.
Un conte qui parle d’un loup,
D’une mémé,
Et d’un petit chaperon
Un peu fanfaron.

Il y a ce projet auquel je tiens tant...'il parle de la guerre. Il est illustré en volumes par Aline Pallaro-Lacroix. C'est une histoire d'amour en 14....
Il se nomme le Coeur en bataille et il commence ainsi:



Ernest a trois ans,
il souffle ses bougies de toutes ses forces,
mais il n'en éteint que deux parce qu'il ne veut pas grandir.


Ernest est entré à l'école communale.
Il apprend à lire, mais il trébuche sur chaque mot.
Il monte sur l'estrade
et devient tout rouge.
On l'appelle « Pivoine », lui il préfère les coquelicots.



Le dernier est un conte, tout à fait farfelu...L'histoire d'une souris qui cherche une recette de galette...elle parcourt le monde entier pour aider Léon, un chevalier fourbu.

Le roi Balthazar n’aimait pas régner, il aimait manger. Peu lui importait les affaires de son palais. Il se préoccupait de ses papilles et passait ses journées à goûter des plats farfelus dont il raffolait : des raviolis aux salsifis, des frites farcies au salami, des fraises des bois au camembert.
Mais son plat préféré était un mets qu’il avait goûté quand il était tout petit.
— J’exige cette galette aux saveurs secrètes. La galette de Mémé Castagnette ! Celui qui me la ramènera sera royalement récompensé. Si vous ne la trouvez pas, je vous ferai visiter les oubliettes !
Le roi retourna savourer un flan au requin dans son lit à baldaquin.
Personne au palais ne savait préparer cette recette. Le Comte de la
Brioche – Ministre des repas – en avait des noeuds à l’estomac.


Articles les plus consultés

Devenir membre